5 minutes de mise en place de ma mince crinière, mais sur laquelle je m’acharne à lui inventer un certain volume façon décoiffé sexy, maquillée sans en avoir l’air, du « trompe couillon » comme dit ma grand-mère, une bouche gourmande mais pas vulgaire, bref, je m’apprête à berner Victor, rencontré il y a deux semaines de cela, avec un selfie, genre « je me réveille et je pense à toi, bonne journée sexy baby » …

Mais voilà, un selfie ça se maîtrise, ou du moins, un téléphone « new génération » ça se manipule avec dextérité, agilité, et surtout pas trop vite !

Et bien c’est carrément un loupé ce samedi matin, ou je peux d’ores et déjà parler de Victor au passé !!! RRrrr , je voudrais monter dans la DELOREAN du DOC, programmer rien que 5 toutes petites minutes en arrière, même pas, juste 3 suffiraient !! C’est pas trop demandé ? Si ? Nom de Zeus, c’est dégueulasse… Je viens d’envoyer à Victor, un envoi direct de ma tête prise de dessous, baissée… Un vrai basset artésien ! Mon menton qui ferait pâlir un Pélican, mes yeux version « je viens de fumer 190 clopes sans filtre en moins de 4 minutes », des narines dilatées qui disent « il me gonfle ce téléphone », une bouche pas du tout gourmande, voire périmée depuis 5 mois, le tout sur un visage qui trompe plus que la seule couillonne dans l’histoire, MOI ! On le sait toutes ! Si un selfie se prend toujours de très haut, c’est bien pour avoir l’air « fraîche et lisse » !!! Voilà ! « Envoyé » alors que j’écrivais, comme je vous le rappelle.. « je me réveille et je pense à toi, bonne journée, sexy baby ! » … et bien il va avoir le réveil difficile Victor en ouvrant le message … DING DONG ahhhhhh il me répond, je flippe, non, je veux pas, je veux pas lire, je veux mourir… – « Ahahahah, j’ai beaucoup ri en voyant cette photo, t’as le droit à un second essai, j’oublie celui-ci, mais je ne l’efface pas pour mes jours de blues où rire me fera du bien. Bah voilà, une petite pensée matinale valait autant qu’un selfie mytho finalement…  » -« Retrouvons nous pour le petit déjeuner plutôt, et tu prendras toutes les photos de moi que tu veux »….

* Cécile Gohel nous raconte les aventures de Lucie…Lucie a 35 ans, bientôt 36, elle vit à Paris, elle n’a pas de mec, enfin plus de mecs, mais elle a découvert il y a peu de temps le plaisir solo. Elle aime danser, elle ne boit pas souvent d’alcool, elle a essayé la coke, pour voir, et déjà fait l’amour à plusieurs, pour voir aussi … Elle a beaucoup de principes, un sale caractère, de la répartie, elle aime faire rire les autres et les provoquer parfois… Elle critique souvent, probablement pour se rassurer quand sa vie lui semble merdique. Elle aimerait avoir un enfant, pour lui dire qu’elle l’aime, et que la vie est belle, malgré tout… Pour résumer, Lucie est une femme en 2016, comme plein d’autres….

Pour découvrir toutes les aventures de Lucie, cliquez ici