201827612

Ce court métrage « Je suis une femme amoureuse » nous touche pour deux raisons.

La réalisatrice tout d’abord, Isabelle Laurent. Nous la suivons depuis le démarrage de notre aventure HAPPYLOVERS et elle contribue avec talent à notre site avec des articles inspirés, des mashup inspirants et des courts métrages.

Le sujet ensuite. La Rencontre.

Isabelle Laurent : « Par cette idée de rencontre, j’ai très vite pensé à traiter d’un sujet lié au conjugal. Cela paraissait simple et évident, trop peut-être mais je suis restée sur cette première idée. Plutôt que de parler d’un couple dans ses débuts, j’ai préféré m’orienter vers son vécu. La rencontre non pas en tant que fait mais à travers ses conséquences. Un couple, déjà, est la conséquence d’une rencontre. Une fois en couple, d’autres rencontres sont bien sûr possibles pour l’homme comme pour la femme. Toute rencontre au singulier me paraît être un possible danger au sein d’un couple. Celui-ci peut prendre fin, ou pas, alors qu’un autre peut se former. On peut se dire trompé, trahi, déçu, dans l’incompréhension. Cela dépend de la situation. On refuse d’abord, on cherche à comprendre, on continue d’aimer malgré tout. On souffre, on souffre surtout. Je crois que le film parle simplement de cette souffrance et quelque part de sa beauté. C’est un point de vue d’une femme sur les femmes, un point de vue parmi d’autres.

Pour un format de 2 minutes, j’ai privilégié l’idée de scène, on pourra me le reprocher… C’est un vrai parti pris de ma part. »

Le film d’Isabelle est sélectionné parmi les 50 vidéos présélectionnées pour le Grand Prix du Jury au Festival International du Court-métrage de Clermont-Ferrand. Nous croisons les doigts et lui souhaitons la plus grande réussite.