Au programme : plages magnifiques, vieille ville pittoresque, musique et fête jusqu’à l’aube.

On est tous un peu jaloux de cet ami parti vivre un temps à l’autre bout du monde, en Australie, Nouvelle-Zélande ou Indonésie. Lui qui inonde chaque jour, de chaque semaine, de chaque mois, de toute l’année notre mur Facebook de superbes paysages et de magnifiques photos témoignant de sa folle aventure, de ses rencontres, bref de sa vie excitante. C’est un peu pareil pour les congés estivaux mais en moins douloureux. Il faut dire qu’on s’y prépare et que cela est plus court. A nous aussi, ça arrivera, bientôt ou bien un jour. De l’image découlent l’imaginaire, le rêve et l’inspiration. Prenez donc vos écouteurs et (re)partez en vacances avant l’heure.

une femme en maillot qui danse

Le soleil brûle et l’air est chaud, le vent marin vous rafraichit. Vous êtes allongé sur un voilier, vous somnolez. En dessous de vous, l’eau turquoise, quasi transparente, vous regarde et vous attend. Plus tard, sur le sable, vous dansez entouré de corps dénudés. Bienvenue au nord-ouest de la Corse et à son Festival ultra sexy « Calvi On The Rocks ». Au programme : plages magnifiques, vieille ville pittoresque, musique et fête jusqu’à l’aube.

Début juillet, le jeune Sidi-Omar Alami, 21 ans, connu pour ses époustouflantes photos de road trip en Suisse et aux États-Unis, pose pied sur la terre corse et rejoint le Festival. A son arrivée, il rencontre « une bande de potes au Théâtre de Verdure, une salle de concert en plein air » qui accepte de l’héberger sur son catamaran. Plusieurs jours passés ainsi entre terre et mer, plage et ville. D’incroyables rencontres, moments et histoires capturés puis devenus clichés. Derrière leur douceur et sensibilité, un ton coloré et sensuel, à l’image de l’île et de l’été. Il y a quelques jours, le photographe racontait à Kombini son expérience en dix-huit photos commentées. De quoi nous faire un peu rêver.

affiche festival de calvi 2015