La Womance, contraction de woman et romance, est l’une des nouvelles tendances de ces dernières années, très discutée aux États-Unis, notamment via les réseaux sociaux. Il s’agit en fait d’un terme inédit qui vient désigner un type de relation compliquée et  fusionnelle que l’on connait déjà plus ou moins : celle qui peut unir deux amies, qui font tout comme un couple… sans le sexe !

Qui n’a jamais connu une amitié entre filles qui, en tant qu’acteur ou spectateur, pouvait sembler très intime et tourmentée pour une amitié justement ? Les sms au réveil comme au coucher qui n’ont d’amicaux que leur caractère platonique, les sorties de couple que l’on fait avec sa meilleure amie pour se dire que l’on n’est pas seule, les fleurs que l’on s’offre parce que c’est joli, les soirées pyjamas à répétitions, les déclarations enflammées sur Facebook… Autant de signes qui ancrent une relation amicale féminine dans ce cadre de la « womance ».

Sur Instagram comme sur Tumblr, le #womance – vous révèlera donc une quantité de clichés de femmes qui respirent la tendresse voire la sensualité. Et qui, il faut l’avouer, vous rendront parfois jalouses tant l’affection à toute épreuve est palpable. On y trouve des « mesdemoiselles tout le monde »  mais aussi des stars devenues icônes de cette tendance, comme Jane et Maura de la série Rizzoli and Isles, qui  jouent avec les nerfs des téléspectateurs depuis bon nombre de saisons, tellement on imagine qu’un jour, elles vont finir par coucher ensemble.

Rizzoli and Isles

La question que l’on peut se poser est la suivante : est-ce vraiment sain d’avoir ce type de rapport entre amies ? Dans le cas où cette « womance » camoufle en réalité une attirance homosexuelle mutuelle, consciente ou inconsciente, alors oui, bien sûr c’est une phase de transition qui peut sembler sensée, stimulante voire salutaire… Si, en revanche, c’est une réelle histoire amicale, qui prend des proportions particulières, parce que – du célibat difficile à l’exclusivité revendiquée – le contexte y est favorable, la chute peut-être compliquée. En effet, le jour où l’une des deux initiatrices de cette womance rencontre un partenaire de vie en CDI, l’autre se sentira abandonnée si elle n’a pas la chance de faire une rencontre similaire et synchronisée. Il faudra alors du temps, de la patience et de la détermination pour parvenir à transformer cette fusion amicale en une relation plus traditionnelle, avec des respirations régulières et des habitudes différentes.

relation entre femmes

En résumé, vivre une womance avec sa BFF* peut-être une période extraordinaire, vivifiante et peut combler des manques annexes en tout genre. Mais une womance qui dure toujours, sans subir une presque inévitable mutation, c’est rare et plutôt réservé à la télévision !

*BFF : « best friend forever »